Site édité par l'Association Bienheureux Vladimir Ghika, 92800 Puteaux, France

"J'irai là où l'amour de Dieu me conduira; et j'essaierai de faire en sorte

      qu'il soit le premier, le plus fort, le mieux servi en moi."

 













Pensées

Quelques Pensées pour la suite des jours de Vadimir Ghika,

Editions Beauchesne, 1962

Qui se dépouille pour autrui se revêt du Christ

Va chercher celui qui n’osait t’attendre. Donne à qui ne te demande pas. Aime qui te repousse.

Rien ne rend Dieu proche comme le prochain.

Dans la vie de chacun la possession de Dieu est la seule qui soit sûre de ne voler personne et qui, au contraire, enrichisse tout le monde.

Si tu sais prendre sur toi la douleur d’autrui, le Seigneur prendra sur Lui la tienne et la fera Sienne, c’est-à-dire ouvrière de salut.

Cantique des Degrés…Seigneur, savoir ce que Vous voulez, - vouloir ce que Vous voulez, - faire ce que Vous voulez, - bien faire ce que Vous voulez.

Merci est un mot qu’on doit savoir prouver ; ce n’est pas assez que de savoir le dire.

Le plus abandonné devient le plus proche des tiens, dès que tu le vois : il n’a que toi, tu lui appartiens donc plus que tous.

Le progrès de l’âme consiste à faire par amour ce qu’on aurait à faire par devoir.

Il faut vouloir être saint non pour se plaire mais pour plaire à Dieu.

Pour être parfaites, il faut que tes prières deviennent de véritables actions et tes actions de véritables prières.

Ce n’est point tant ce qu’on fait qui importe, mais la façon dont on le fait, ce n’est pas ce qui arrive, mais la façon dont on l’accueille.

N’essaie pas de faire de toi un chef-d’œuvre, mais un outil de bonheur.